Galaxy Buds : notre test des écouteurs intras true wireless de Samsung

Par ,

Face aux Apple Air Pods, Samsung dégaine ses propres écouteurs intra-auriculaires sans-fil : les Galaxy Buds. Visant le haut de gamme, que valent ces écouteurs Bluetooth ? Nous vous donnons notre avis dans ce test complet.

Spécifications techniques Galaxy Buds

Samsung n’en est pas à ses premiers pas sur le marché des écouteurs true wireless. On se souviendra ainsi des Gear IconX, des intras sans-fil orientés vers le sport. Les nouveaux Galaxy Buds reprennent d’ailleurs un design assez proche. Mais il n’y a toutefois pas de mémoire interne pour stocker la musique, ni même de capteurs de suivi des pas ou de fréquence cardiaque. La cible est ici le grand public en quête d’une solution audio simple.

Galaxy Buds présentation écouteurs true wireless Samsung

La connexion au smartphone s’effectue en Bluetooth 5.0 – mais sans gestion multi-points. Samsung ne précise pas la taille des transducteurs, ni même le spectre couvert par ses intras. On sait toutefois qu’ils utilisent les codecs AAC et SBC, ainsi qu’un codec propriétaire Samsung. Pas de codec AptX à l’horizon ou de solution lossless en vue. Aucune certification HiRes non plus. Ces écouteurs ne se destinent pas – a priori – aux mélomanes. Pour eux, je recommande plutôt une solution très haut de gamme comme les excellents MW07 de Master & Dynamic.

Les sportifs regretteront l’absence de certification IP. Les Galaxy Buds risquent donc de s’abîmer au contact prolongé de la sueur. En bref, nous sommes bien ici auprès d’intras grand public, la gamme IconX visant de son côté les amateurs de sport.

Prix

Sans grande surprise, les Galaxy Buds coûtent relativement cher. Il faut compter pas moins de 149€ pour ces écouteurs 100% sans-fil. C’est plus cher que les TicPods Free, mais moins que les AirPods d’Apple. Reste à voir si ce tarif est justifié. Pour ça, suivez le guide !

Design et confort

Le design en “tige” des AirPods ou des TicPods vous repousse ? Alors il y a de fortes chances que celui des Galaxy Buds vous plaise. Avec seulement 5.6 grammes sur la balance, les écouteurs asiatiques se font très discrets. Le placement dans le pavillon se fait sans peine. Au besoin, il y a trois paires d’embouts et d’ailes dans la boite. Ces parties interchangeables sont en silicone très souple, épousant particulièrement bien les formes de l’oreille.

Design écouteurs Galaxy Buds

Une fois en place, les Galaxy Buds y restent même en faisant des mouvements brusques. Moi qui suis relativement sensible au confort des intra-auriculaires, je dois bien avouer que les écouteurs de Samsung m’ont convaincu. Ils sont bien plus agréable à porter sur de longues sessions que les TicPods Free. Les ailettes sont plus petites que celles des MW07, ce qui impose moins de pression sur le pavillon, sans pour autant sacrifier la tenue dans l’oreille.

Il n’y a aucun bouton sur les Galaxy Buds. Les contrôles s’effectuent avec la surface tactile recouvrant quasiment toute la coque extérieure. Bien qu’ils soient en plastique, les écouteurs true wireless de Samsung semblent solides.

Boitier de recharge

Qui dit petits écouteurs dit petit boitier. Lui aussi en plastique, le boitier de recharge présente de bonnes finitions. L’ouverture de capot ne provoque pas de craquements comme celui des TicPods Free. Il est juste dommage que le boitier ne soit pas muni d’une dragonne. C’est anecdotique, mais on s’en passe difficilement quand on y a goûté.

Boitier de recharge Galaxy Buds

On notera que le boitier est doté d’un système de recharge par induction. Bien entendu, il reste aussi possible de le charger plus classiquement via son port USB-C.

Qualité sonore

J’avoue avoir eu peur lors de mes premiers essais avec les Galaxy Buds. Comme toujours j’appaire les écouteurs, je lance ma musique et là… C’est le drame ! Le son est étriqué, les basses totalement aux oubliettes et le reste n’est guère mieux en fait. La raison ? Il faut passer par l’application Galaxy Wearable et activer l’égaliseur pour enfin profiter des vraies capacités de ces écouteurs Samsung.

Le son devient alors bien plus beau. En réglage Dynamique ou Clair, il offre des basses correctes, des médiums parfaitement audibles et des aigus bien reproduits. Enfin, il arrive parfois que ces derniers soient un peu trop criards. Après plusieurs heures d’écoute, ça peut devenir gênant si vous privilégiez les morceaux basés sur les hautes fréquences.

Les Galaxy Buds font l’impasse sur un possible système d’annulation active des sons. L’atténuation passive procurée par les embouts de silicone est correcte, meilleure même que sur les TicPods Free grâce à un silicone plus souple.

Malgré tout, une fois l’égaliseur activé, le son est vraiment agréable. Nul doute qu’il conviendra à la grande majorité des utilisateurs.

Son environnant

S’ils n’ont pas d’ANC, les Galaxy Buds permettent toutefois une certaine isolation des bruits extérieurs. En cas de besoin, Samsung a doté ses écouteurs de microphones qui peuvent laisser passer les bruits ambiants. Ça peut se révéler pratique dans la rue pour entendre venir une voiture par exemple ou pour converser brièvement avec une autre personne.

Le système a toutefois quelques limites. Le son reproduit par les microphones est loin d’être précis. On ressent une sorte d’effet aquarium pas forcément agréable. Difficile aussi de sentir la position des voix détectées, même avec les réglages au maximum. En bref, il sera plus simple de retirer un écouteur pour converser que d’utiliser les microphones.

Application Galaxy Wearable

On l’a vu, l’application maison de Samsung est indispensable pour gérer les écouteurs Galaxy Buds. C’est d’ailleurs leur plus gros point faible. Non seulement les écouteurs ne conservent pas les réglages d’égaliseur, mais en plus Galaxy Wearable n’est disponible que pour Android. Utilisateurs de smartphones Apple, passez votre chemin, vous ne profiteriez pas de la moitié des possibilités des Galaxy Buds en cas d’achat.

Application Samsung Galaxy Buds

En revanche, si vous possédez un smartphone Samsung, vous aurez toutes les options à votre disposition. Vous bénéficierez d’ailleurs de la détection automatique des écouteurs lors de l’appairage. Pour les autres smartphones Android, il faudra réaliser cette étape manuellement. Une fois fait, Galaxy Wearable vous donnera accès aux réglages des Galaxy Buds grâce à une interface simple mais efficace.

Astuces et batterie

La première partie de l’écran indique la batterie de chaque écouteur. C’est aussi là que vous pourrez visualiser les contrôles tactiles. Ces derniers sont simples et fonctionnent à base d’appuis courts ou longs :

  • un appui : lecture/pause
  • deux appuis : morceau suivant
  • trois appuis : morceau précédent

Les appuis longs sont d’ailleurs réglables. Par défaut, l’écouteur gauche amplifie les sons extérieurs lors d’un appui long. L’écouteur droit lance quant à lui l’assistant vocal du smartphone. Vous pouvez toutefois faire en sorte que les appuis longs gèrent à la place le volume. En revanche, impossible d’avoir en même temps la gestion du volume et de l’assistant vocal par exemple. C’est dommage, on perd un peu en pertinence, mais il faut dire que la surface tactile est vraiment limitée pour placer tous les contrôles dessus en même temps.

Égaliseur

Impossible de profiter pleinement des Galaxy Buds de Samsung sans activer l’égaliseur de l’application. Celui propose cinq réglages, mais dans l’absolu je vous recommande d’utiliser uniquement les modes Dynamique et Clair. N’espérez en revanche pas des réglages plus poussés, il n’y en a pas. Les utilisateurs qui aiment peaufiner leur son resteront donc sur leur faim. L’orientation grand public des écouteurs se fait bien sentir…

Paramètres

La dernière partie de l’application se concentre sur les paramètres. Il y a quatre sous-menus permettant la gestion des notifications, les réglages du pavé tactile, l’activation du son environnant et enfin le dernier permet de faire sonner les écouteurs en cas de perte. Si la partie EQ est trop basique, Samsung se rattrape pas mal avec les paramètres. Même si ça reste simple, chacun peut adapter les écouteurs à ses habitudes, ce que ne permettaient pas les TicPods Free ou les MW07.

Autonomie

S’il y a bien un point sur lequel les Galaxy Buds brillent, c’est l’autonomie. Une charge permet aux petits écouteurs de tenir environ 6h30 d’après mes tests. Ils surpassent ainsi largement la plupart des concurrents actuels.

Charge sans fil boitier Galaxy Buds

Il est cependant dommage de constater que le boitier de charge permet à peine deux recharges. Au final, vous pourrez tenir environ 18h d’écoute si vous partez en voyage loin d’une prise de courant. Par contre, il est agréable de constater que le boitier est compatible avec la charge par induction. Les possesseurs de Galaxy S10 ou S10+ pourront même redonner du jus à leurs écouteurs avec la charge inversée disponible sur ces smartphones.

Conclusion Galaxy Buds

En retirant les fonctions de suivi sportif de ses IconX, Samsung nous offre les Galaxy Buds. Ces écouteurs intra-auriculaires 100% sans-fil ont de beaux atouts, émaillés cependant par quelques défauts assez gênants. Le principal d’entre eux est le son très mauvais sans l’égaliseur de l’application. Vu que cette dernière n’est pas disponible sur iOS, je recommande d’ores et déjà aux utilisateurs Apple de passer leur chemin. Les contrôles tactiles pourraient aussi être perfectible : impossible par exemple d’avoir la gestion du volume et de l’assistant vocal en même temps. Quant à la gestion des sons environnants, elle est loin d’être idéale.

En dehors de ça, les Galaxy Buds se révèlent être de très beaux écouteurs true wireless. Le son est très bien équilibré – en dehors des aigus un peu criards – une fois égalisé. L’autonomie record et la charge sans-fil sont aussi de très bons points. J’apprécie de plus leur très faible encombrement et leur grand confort.

Les Galaxy Buds ne sont certes pas parfaits, mais ils plairont sans nul doute aux personnes en recherche d’écouteurs efficaces et simples à utiliser. La visée grand public de Samsung me semble donc parfaitement réalisée ici.

Des intras sans-fil haut de gamme de qualité

8 sur 10
Les plus Excellente autonomie / Son de qualité (avec l'application) / Très faible encombrement / Confort / Charge sans-fil du boitier / Application simple d'emploi Les moins Pas de multi-points / A peine deux charges possibles avec le boitier / Application indisponible sur iOS / Pas de certification IP / Pas de gestion des codecs lossless, ni de HiRes / Aigus un peu criards
le 0 1043
-
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend