Test Chuwi UBook Pro : l’hybride qui veut détrôner la Surface Pro

Par ,

La Surface Pro 7 est hors de votre budget ? Pas de souci, Chuwi a la solution avec son UBook Pro, un hybride à moins de 500€ clairement inspiré de la tablette américaine. On a eu l'occasion de tester ce modèle avant son lancement officiel, voici notre avis.

UBook Pro Chuwi mode tablette

L'hybride UBook Pro de Chuwi est actuellement en pleine campagne de financement participatif. Comme souvent, la société chinoise passe par ce biais pour assurer ses précommandes. Mais dès le mois de décembre 2019, vous pourrez vous procurer l'appareil sur les principaux sites d'import chinois. ainsi que sur le site Officiel où actuellement vous trouverez toutes les infos. Faut-il craquer pour l'hybride de Chuwi à Noël ? Réponse dans notre test.

Spécifications techniques

La marque Chuwi ne vous dit probablement pas grand-chose. Ce constructeur chinois est peu connu dans nos contrées contrairement à Xiaomi ou Lenovo. Il est pourtant présent sur le marché depuis des années, affichant un catalogue bien rempli de tablettes et PC hybrides.

Le UBook Pro est le dernier hybride en date de la marque asiatique. Comme les autres modèles de Chuwi, il mise avant tout sur son prix pour se démarque. Cela ne l’empêche pas de posséder une fiche technique plutôt solide :

  • Ecran 12.3″ IPS 1920 x 1280 px
  • Processeur Intel Core m3-8100Y ou Celeron N4100 (selon modèle)
  • 8 Go RAM
  • 256 Go SSD
  • Wi-Fi 802.11 b/g/n/ac, Bluetooth 4.2 ou 5.0 (selon modèle), 1 x USB-C, 2 x USB-A, 1 x micro-SD, 1 x HDMI, 1 x prise casque 3.5 mm
  • APN 2 MP et 5 MP
  • Batterie 5000 mAh
  • Windows 10 Famille

Le Chuwi UBook Pro se décline en deux versions. Certains choix sont cependant étranges : le modèle Celeron N4100 utilise ainsi de la RAM LPDDR4 alors que le modèle plus puissant est cantonné à de la LPDDR3 plus ancienne. Idem pour le Bluetooth 5.0 qui s'affiche sur l'hybride le moins performant… Ce ne sont heureusement que des détails qui ne devraient pas entacher l'usage que vous aurez de ces hybrides.

Design Chuwi UBook Pro

Globalement, la fiche technique reste plutôt attractive. La connectique est en particulier bien plus développée que sur la Surface Pro. Ne vous attendez quand même pas à un monstre de puissance, les processeurs utilisés ne sont pas les plus performants du marché. Le prix demandé est toutefois peu élevé au regard de ces spécifications.

Prix

Tout comme Xiaomi, Chuwi compte avant tout sur des prix attractifs pour attirer les foules. Le pack complet que nous testons aujourd'hui, à savoir hybride + stylet + clavier est à 499$ sur Indiegogo, soit moins de 450€. La version sous processeur N4100 est à 399$, soit 360€ environ avec les accessoires inclus. On est bien loin de la Surface Pro en termes de prix !

Notez que ce sont les tarifs affichés pour les précommandes, ils sont susceptibles de monter un peu une fois la commercialisation lancée en décembre. Gageons toutefois que la hausse ne sera que temporaire. Les sites d'import pratiquent de plus des réductions régulières qui tirent sans cesse les prix vers le bas.

Voir l'offre

Design

Lorsqu'on m'a proposé ce test du UBook Pro, j'avoue que je craignais le pire. Mes précédentes expériences avec la marque n'étaient pas des plus concluantes, leurs appareils étant assez fragiles avec des coques qui craquent ou se décollent…

Design Chuwi UBook Pro

L'hybride semble heureusement avoir profité d'une conception de qualité pour un appareil milieu de gamme. L'engin se dote ainsi d'une coque en aluminium bien assemblée. Les dimensions restent dans la moyenne : 292.2 x 207.9 x 9.9 mm pour un poids de 780 grammes (hors clavier). Le UBook Pro reste donc facilement transportable malgré une épaisseur assez importante.

Connectique

Cette épaisseur a d'ailleurs un avantage : permettre une connectique bien fournie. Là où la plupart des appareils haut de gamme se contentent d'un ou deux ports USB-C, le UBook Pro conserve de l'USB 3.1 plein format et du micro-HDMI. L'USB-C est bien entendu présent, ainsi qu'un port micro-SD. C'est donc hyper complet !

Connectique UBook Pro

Le seul défaut provient à mon sens du port de charge propriétaire qui aurait gagné à être remplacé par un second USB-C. En dehors de ça, c'est vraiment du tout bon côté connectique. Vous en aurez pour votre argent.

Ecran

Sans surprise, c'est la technologie IPS qui est mise à contribution pour la dalle de 12.3″ du UBook Pro. Chuwi nous livre d'ailleurs un écran de bonne qualité qui reprend le format 3:2 des produits Surface. La définition de 1920 x 1280 px va un peu plus loin que ce qu'on trouve habituellement, mais la différence reste invisible à l’œil nu.

Ecran hybride UBook Pro

C'est surtout au niveau des couleurs que la dalle pèche un peu. Le rendu des blancs est trop froid. On ressent aussi un petit manque de contraste. Rien de bien méchant, la qualité reste bonne pour le prix demandé. La luminosité de l'ensemble est suffisante pour un usage en intérieur. Par contre, vous risquez d'avoir un peu plus de mal à voir l'écran en extérieur.

Globalement, l'écran de l'hybride de Chuwi est de bonne qualité. Le tactile répond bien et le format 3:2 se montre toujours aussi adapté à la productivité.

Performances

Pour ce test j'ai reçu un modèle UBook Pro équipé d'un processeur Intel Core m3-8100Y. Je vous recommande vivement d'investir dans cette version, le Celeron N4100 n'étant pas le plus apte à faire tourner Windows 10 au mieux de ses performances.

Coque UBook Pro Chuwi

Le Core m3-8100Y est l'un des processeurs “entrée de gamme” de la huitième génération Intel Core. En tant que tel, il ne faudra donc pas être trop exigeant dans vos usages. Si la navigation web et le visionnage de vidéos ne lui poseront aucun problème, n'espérez pas faire de la retouche vidéo ou même jouer aux jeux vidéos les plus récents. L'hybride chinois se destine avant tout aux usages basiques.

On ressent d'ailleurs des ralentissements réguliers lors de l'ouverture des applications ou simplement dans la navigation au sein de Windows 10. Rien de rédhibitoire, mais il est clair que nous ne sommes pas sur du haut de gamme.

Bon en productivité, moins en multimédia

La dalle 3:2 est parfaitement adaptée à la production de textes ou tableaux avec Office. Le format 16:9 des films ne sera pas vraiment à son avantage sur cet écran, mais ce constat est le même pour la Surface Pro.

Charnière UBook Pro

C'est surtout la qualité audio qui laisse à désirer. Le son émis par les haut-parleurs est franchement passable. Il est très mal équilibré, ne produisant aucune basse et crissant sur les aigus. Seules les voix sont assez bien rendues si on n'est pas trop exigeant. L'idéal sera d'utiliser un casque ou encore mieux, un DAC USB si vous êtes mélomane.

La bonne nouvelle, c'est qu'aucun son ne sort de l'hybride puisqu'il n'embarque aucun ventilateur. On ressent quand même une certaine chauffe dans le dos de l'engin quand on le pousse un peu trop dans ses retranchements. Mais au moins, nos oreilles sont au calme !

Autonomie

Le Chuwi UBook Pro se dote d'une batterie de 5000 mAh qu'on nous promet capable de tenir 8h en conditions de travail. Qu'à cela ne tienne, j'ai donc utilisé l'hybride comme mon PC de boulot habituel. Je l'ai fait tourner principalement en traitement de texte sur le navigateur Vivaldi et Word en ligne, le tout avec cinq à dix onglets ouverts. En arrière-plan, je me suis contenté de mes applications de messagerie instantanée Slack et Discord. Rien de bien méchant donc…

Vue globale UBook Pro

L'hybride aura géré le tout sans gros ralentissements, se montrant plutôt agréable à l'usage. Mais l'autonomie reste malheureusement inférieure à ce qui est annoncé. Le UBook Pro aura tenu moins de 4h dans mes conditions de test. Notez que la luminosité n'était qu'à 50%.

La recharge s'est donc imposée l'heure de la pause venue. Les travailleurs en mobilité auront tout intérêt à ne pas trop s'éloigner d'une source de courant s'ils ont besoin d'un ordinateur opérationnel toute la journée. Inutile de dire que la déception est au rendez-vous. C'est dommage, le UBook Pro s'en sortait pourtant bien jusqu'à présent…

Accessoires

Tout comme la Surface Pro dont il s'inspire, le UBook Pro est commercialisé avec un clavier et un stylet tactile. Vous pouvez les acquérir séparément, mais le mieux reste de privilégié le pack complet.

Clavier

Il faut bien l'avouer, le clavier du UBook Pro est loin d'être le meilleur que j'ai eu entre les mains. Si les touches sont larges, il reste malgré tout peu agréable à utiliser au quotidien. La faute en revient à la charnière en plastique trop souple. La stabilité est très mauvaise, le clavier s'enfonce sur le fond.

Clavier UBook Pro

Je reprocherai aussi le choix des raccourcis sur les touches de fonction. Il n'y en a aucun pour la luminosité ou la gestion du volume. Les matériaux utilisés sont aussi de piètre qualité, surtout les plastiques qui se plient facilement. On notera quand même l'extérieur en tissu qui donne un petit look premium à l'hybride.

Quant au pavé tactile, il n'arrange pas les choses. Il est trop petit et peu précis. Notez en passant que les touches sont au format QWERTY, il faudra donc acheter des autocollants pour passer en AZERTY.

Stylet

Les amateurs de dessin numérique devraient apprécier la présence du stylet tactile Chuwi H5. Enfin, surtout les moins exigeants.

Plutôt épais et lourd, le H5 fonctionne avec une pile AAAA. Il gère 2048 points de pression mais ne prend pas en charge l'inclinaison.

Stylet tactile Chuwi H5

Le bouton sur la tranche est double. Son usage est malheureusement peu aisé. En effet, il n'est pas rare qu'un appui sur le bas soit considéré comme un appui sur la partie haute. On pense gommer une erreur mais à la place on créé une zone de sélection… C'est le genre de chose qui devient vite frustrant au quotidien.

Le stylet H5 du UBook Pro devra donc se destiner aux prises de notes basiques. Seuls les plus patients se risqueront à la création numérique.

Conlusion Chuwi UBook Pro

A moins de 500€, le UBook Pro est clairement très attractif. Fortement inspiré de la Surface Pro de Microsoft, cet hybride a quelques atouts à faire valoir comme une connectique très complète et une conception de qualité. Il est aussi vendu avec tous ses accessoires, même si ceux-ci ne sont pas les plus performants du marché. Pour tout dire, il a de quoi tenir la dragée haute à la petite Surface Go dans la même gamme de prix.

Il faut toutefois composer avec quelques défauts gênants, à commencer par une autonomie décevante et une partie audio totalement ratée. Le reste tient plus du détail comme les accessoires peu agréables à l'usage. Notez aussi que cet hybride n'est disponible qu'en import depuis la Chine pour le moment.

S'il ne m'a pas époustouflé, le Chuwi UBook Pro a quand même de quoi plaire aux personnes qui n'ont pas les moyens de s'offrir une Surface Pro. Si vous n'êtes pas trop exigeant sur les performances et l'autonomie, alors cet hybride saura vous convaincre.

Chuwi améliore sa formule mais doit encore progresser

7 sur 10
Les plus Prix attractif / Clavier et stylet inclus dans le pack / Performances correctes sur le modèle Core m3 / Qualité de conception / Connectique très complète Les moins Autonomie décevante / Qualité passable des accessoires / Ecran un peu trop froid et qui manque de contraste / Qualité audio exécrable
le 0 90
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend