Test de la Toshiba AT200 – une tablette de transition entre le Tegra 2 et le Tegra 3

Par ,

D’abord connue sous le nom de Excite x10, avant d’être renommée plus solennellement AT200, la nouvelle tablette du constructeur japonais Toshiba s’invite par la petite porte en France. Voici le test d’une tablette ultra fine, ultra légère armée d’un design réussi qui a le goût d’introduction à la gamme Excite équipée de Tegra 3.

Cela fait maintenant deux ans que Toshiba est sur le marché des tablettes. Et force est de constater que pour le moment, c’est assez infructueux pour le constructeur japonais. Après les Folio 100 et la Thrive 10 (AT100) basées sur des processeurs Tegra 2, Toshiba est reparti travailler sur sa planche à dessin pour nous sortir le modèle de tablette le plus fin au monde, allant même jusqu’à équiper sa nouvelle tablette de 10.1 pouces d’un revêtement en aluminium.

L’objectif de Toshiba est de revenir sur le devant de la scène avec une tablette élégante et performante, celle qui lui permettra de récupérer des parts de marché à Samsung, Acer, Asus…

Encore une fois, nous remercions nous partenaire LDLC, l’un de nos fournisseurs officiels de tablettes tactiles. C’est aux prix de 478,99€ que vous pourrez succomber à la tentation de posseder la Toshiba AT200 en version 32 Go, ou à 369,96€ pour la version 16Go.

 

Design & Cœur de l’appareil

Autant la Folio 100 était plutôt une tablette au design ordinaire et aux multiples ports lors de sa sortie, autant la Thrive 10 (ou AT100) était vraiment originale avec son revêtement en caoutchouc façon baroudeur. Et avec la AT200, Toshiba tente de séduire les fans de design : 7,7 mm d’épaisseur des matériaux nobles et un poids de 535 grammes.

La face avant de la tablette est constitué d’un écran IPS de 10.1 pouces en résolution 1280 x 800, d’une caméra de 2 mégapixels cerclé par un anneau en métal. L’écran de la tablette est, lui aussi, cerclé de métal, mais ici, il est brossé.

La matrice tactile de l’écran se voit plutôt bien …

Métal brossé (aluminium il s’agit en fait de magnésium, qui est “à rigidité équivalente, 20% moins épais et 25% plus léger que l’aluminium”) que l’on retrouve aussi sur la face arrière de la tablette, le logo de Toshiba étant incrusté en métal chromé sur la plaque de magnésium.

Seul le capteur photo arrière de 5 mégapixels se démarque dans son écrin de plastique noir. Il est accompagné d’un flash LED (le petit point ‘jaune’ à gauche).

La tranche gauche dispose de 4 boutons : Marche/Arrêt, Volume+/Volume-, et un bouton “multifonction” qui vous servira à verrouiller la rotation de l’écran ou à mettre votre tablette en ‘muet’. Honnêtement, comme pour la Blackberry Playbook, je trouve ces boutons trops petits.

La tranche droite accueille les différents ports : port jack 3.5mm, microUSB, microHDMI, microSD.

La tranche basse est réservé au port propriétaire de Toshiba. Celui-ci vous servira à mettre votre tablette sur un dock ou à la recharger (ce qui est aussi possible via le microUSB).

L’AT200 est un beau produit et rien que pour cela déjà, Toshiba a rempli une part de son contrat.

 

Au coeur de sa nouvelle tablette, Toshiba n’a pas retenu le Tegra 2 de Nvidia, le géant japonais a préféré s’orienter sur une architecture qui s’est vraiment généralisée sur les tablettes sorties entre le Tegra 2 et le Tegra 3 :

  • Ecran LCD IPS de 10.1 pouces – résolution 1280 x 800 (densité de 149 ppi)
  • Processeur double coeur Texas Instrument Omap 4430 cadencé à 1.2 Ghz
  • Processeur graphique PowerVR SGX540
  • 1 Go de RAM
  • 16 Go ou 32 Go de stockage interne (extensible via microSD)
  • Batterie de 4000 mAh – autonomie annoncée de 8h
  • 2 capteurs photos : 2 MP à l’avant et 5 MP à l’arrière
  • Connectique sans fil : Bluetooth 2.1, Wifi b/g/n
  • Ports : microUSB, microHDMI, jack 3.5, propriétaire Toshiba
  • Senseurs de mouvements : gyroscope, accéléromètre, boussole
  • Autres : puce A-GPS pour la géolocalisation

Interface & Utilisation

Pour la troisième fois consécutive, Toshiba a intégré Android sans interface constructeur. C’est donc dans son plus simple appareil que vous retrouverez Android 3.2 Honeycomb sur l’AT200. Et oui, Ice Cream Sandwich serait, pour le moment, réservé à la gamme Excite (7.7-10-13) qui disposera du processeur Nvidia Tegra 3 et devrait sortir en milieu d’année.

Petite correction apportée par le chef produit de Toshiba : L’AT200 devrait bénéficier d’une mise à jour vers Ice Cream Sandwich courant Juin.

En dehors de cette “non-volonté” de mettre à jour ses produits (comme tout les constructeurs ou presque), Toshiba nous livre aussi une version un peu buggée d’Android. Au premier démarrage, vous verrez donc votre tablette redémarrer plusieurs fois pendant 5 à 10 minutes.

Passée cette étape et une mise à jour OTA de Toshiba, il n’y a plus rien à signaler. Hormis qu’Honeycomb est toujours aussi lourd : le plus frappant est le manque de fluidité des transitions entre les différents bureaux.

Comme sur la Thrive 10 (AT100), Toshiba a installé quelques applications qui vous permettront de démarrer en toute tranquillité :

Toshiba Places : c’est le marché numérique de Toshiba. Vous pourrez y télécharger vos films, musiques et livres, et quelques applications et jeux sélectionner par le géant nippon.

ThinkFree Office : Write/Calc/Show

Toute tablette se doit d’être accompagné d’une suite bureautique. Toshiba s’est donc tourné vers ThinkFree Office avec ses 3 rejetons que sont Write (comprenez un traitement de texte à la Word), Calc (son penchant tableur à la Excel) et Show (le présentateur neveu de Powerpoint).

La suite bureautique est plutôt bien faite, et vous permettra de corriger rapidement un document au cas où…

 

PrinterShare : le nom est explicite, c’est une application ‘relaie’ qui vous permettra d’imprimer vos documents sur une imprimante wifi ou une imprimante connectée à un PC/Mac.

File Manager : un exploirateur de fichier de vos espaces de stockages locaux (mémoire interne et carte microSD).

Media Player : C’est vraiment l’application surprise de cette AT200. Les autres applications sont soit disponibles sur le Google Play Store (pour tout le monde), soit déjà implémentées dans les tablettes précedentes de Toshiba.

Ce lecteur multimédia a deux attouts : graphiquement l’application est réussie et vous aurez accès à vos médias locaux comme vos médias en réseaux. Tous les types de médias sont lus, vidéos (mp4/divx… en HD) comme vos photos (jpg/png).

Appareil photo / vidéo

Toujours aussi symbolique, les capteurs photos des tablettes ne sont vraiment pas leurs avantages. Lorsque la lumière est suffisante, le capteur arrière de 5 MP arrive à faire des photos plutôt bonne; mais il faut vraiment que la composante “lumière” soit suffisante. Avec la même lumière, le capteur avant de 2MP arrive à obsurcir les photos; dommage, c’est avec celui-là que vous ferez de la vidéo-conférence ….

capteur 5MP versus capteur 2MP

Performances & Autonomie

Performances :

Même si l’interface d’Honeycomb manque de fluidité, l’AT200 ne pêche pas dans les jeux et les applications un peu gourmandes. Cependant, le TI Omap 4 atteint ses limites face aux Tegra 3, Exynos 4 ou au Qualcom S4.

Toshiba AT200Toshiba Thrive 10 (AT100)Archos 80 G9Samsung Galaxy Tab 7.7
OS de testAndroid 3.2 HoneycombAndroid 3.1 HoneycombAndroid 3.2 HoneycombAndroid 3.2 Honeycomb
Antutu4516 points4769 points5092 points6819 points
Linpack Single Thread42,23 mflopsxx54,16 mflops
Linpack Multi thread38,87 mflops53,77 mflops42 mflops87,03 mflops
Quadrant1464 points1796 points1758 points3784 points
Nenamark 219,8 fps18,5 fps23,5 fps41,9 fps
Smartbench 2011 – productivité3262 points3440 points3646 points
Smartbench 2011 – jeux2803 points2900 points3063 points
Smartbench 2012 – productivité2115 pointsxxx
Smartbench 2012 – jeux1686 pointsxxx

 

Enfin, dès que vous poussez l’AT200 dans un jeu, ou une navigation internet un peu lourde (plusieurs onglets, du flash à tout va), la fine tablette se met à chauffer ! La finesse et l’emploi des bons matériaux sont donc des éléments qu’il faut savoir maîtriser lorsqu’on construit une tablette. Apple et Toshiba, ici, sont donc victimes de cette course à la finesse et à l’aluminium.

De plus, le point de chauffe pour l’AT200 se trouve à gauche sur le dos de la tablette, là où vous mettrez votre mains pour tenir votre tablette.

Autonomie

Côté autonomie, la batterie de 4000 mAh confère une indépendance de 2 jours du chargeur secteur en utilisation normale : du mailing, du surfing, du gaming, du video-playing, du social networking…

Nouveau : à partir d’aujourd’hui, nous testerons les tablettes en utilisation spécifique : une vidéo HD (high profile) sera mise en lecture et en replay automatique avec une luminosité de 50% et le wifi activé (donc avec vos mails qui arrivent, vos comptes de réseaux sociaux en actualisation automatique…). Nous calculerons le temps qu’il faudra pour passer de 100% d’autonomie à 10% (zone critique).

Ce test sera réalisable sur toutes les tablettes indépendament du système d’exploitation, de sa taille d’écran, de son processeur, etc…. Un test qui permettra donc de mettre tout le monde au même niveau.

Les deux premières tablettes à subir ce test sont la Toshiba AT200 et la Samsung Galaxy Tab 7.0 Plus.

Comme vous pouvez le voir, l’AT200 tient donc 5h15 dans ce mode d’utilisation, ce qui limitera votre passion cinématographique (ou votre passion pour les jeux gourmands) si vous devez prendre un vol long courier.

Conclusion

En définitif, est-ce que Toshiba a réussit son coup ? Est ce que le constructeur japonais reviendra sur le devant de la scène avec cette AT200 ?

Surement pas ! En dehors de son design réussi et de ses nombreux ports, l’AT200 souffre de quatre gros problèmes :

Le manque de fluidité d’Android 3.2. C’est rédhibitoire, mais j’ai eu l’impression qu’Honeycomb était bien plus lent sur cette tablette que sur les autres que j’ai eu en main. Enfin, quelle sera la politique de mise à jour de sa tablette sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich ? Pour le moment, Toshiba ne semble pas enclin à faire d’efforts pour contenter ses quelques clients. C’est dommage, tant ce problème de MAJ d’Android est connu des utilisateurs de smartphones et de tablettes, et tant il créé une mauvaise image de marque pour les constructeurs qui ne font aucun effort. En revanche, il permet à certain constructeur de sortir du lot et donc d’être plébiscité par les utilisateurs.

Je le répète ici : Toshiba devrait mettre à jour sa tablette AT200 sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich dans le courant du mois de Juin.

Le manque de communication : comment vendre un produit lorsque vous ne faîtes pas de publicités ? l’AT200 est inconnue du public. Toshiba ne bénéficie pas non plus d’une notoriété suffisante sur le marché des tablettes pour croire que les consommateurs se tourneront vers elle. Peut-être qu’au Japon, c’est différent…

De plus, Toshiba concentre ses efforts sur sa nouvelle gamme Excite sous Tegra 3. Et l’AT200 apparait donc comme un produit de transition, un produit qu’il n’aurait jamais fallu sortir.

Enfin, la concurrence est trop importante sur un prix pareil (478.99€) ! Comment Toshiba espère vendre sa tablette face à un iPad 3, une Asus Transformer Prime ou une Acer A510 (ou même l’A700) ? Un produit de transition à ce prix est voué à l’échec. Et c’est dommage car l’AT200 n’est, au final, pas une mauvaise tablette. Elle est juste arrivée trop tard pour concurrencer les tablettes “Tegra 2”, et est trop cher pour concurrencer les tablettes “Tegra 3 & Co”.

 

Galerie d’images :

le 19 1700
- Marque(s) / Os : ,
Article précédentArticle suivant
19 commentaires
  1. Bonjour,

    Depuis le passage en ICS, ma AT200 est d’une lenteur (navigation/recherche sur le net) catastrophique…malgré une RAZ ,c’est toujours pareil…
    Quelqu’un(e) aurait une solution?
    Merci.

  2. Je viens d’acheter cette tablette (chez Boulanger) en version 32Go, avec une forte remise (prix à 360€), ce qui en fait un très bon rapport qualité/prix, comparé aux modèles des autres marques
    C’est ma première tablette et je trouve son usage facile … à confirmer dans le temps

  3. Aujourd hui je viens d acheter le samsung at100 pour 233€ chez carrefour. Dans d autre carrefour il coûte 250€ . Pour mon premier table te tactile, je le trouve très bien surtout que je m’en sert pour les video, image et internet contacter les client pendant que pc calcul a font. Qui plus est je peu montrer les rendu image de synthèse sur cette tabette sans prendre mon pc .

  4. La tablette vient de passer sous les 300€ pour la version 16go, ce produit semble intéressant mais quid de la mise à jour vers ICS prévue initialement ce mois-ci?

      1. Après avoir fait un tour sur différents forums (dont celui de toshiba), il apparait que la marque semble se moquer de ces clients en promettant une mise à jour qui n’aura  jamais lieu… Je vais donc à contre coeur passer mon chemin et m’orienter vers une autre tablette.

  5. Utilisant la at200 depuis 2 mois’ après avoir tourné sur tf101de asus durant 1 an’ je l’aprecie. Légère’stable et peu de plantages, gère bien les mkv avec BS player les très gros .pdf avec ezpdf,et les bellles pages web. A noter’ ecran plus jaune et -lumineux que d’autres. J’aifait des tres belles videos en plein air. Sinon on retrouve les points négatifs décrits plus hauts. Reste qui’elle est vraiment belle et légère.a 325€ elle vaut son prix…pas plus

  6. Ce test est pas mal mais il y a quand même une légère erreur puisque la tablette coûte 370 € pas 478 € ce qui change un peu la donne

    1. Oui et non. La tablette avec son espace de stockage de 16Go coûte 370€; la tablette que j’ai eu en main, avec son espace de stockage de 32Go coûte 478€.

    1. Malheureusement, pour le moment, il n’y a rien d’annoncer.
      De manière officieuse, au vue du matériel employé par Toshiba pour construire sa tablette (je parle du processeur etc…), on pourrait rêver trouver une ROM de la part de Cyanogen.

        1.  çà y est. C’est tombé hier matin, le 03/07/2012 à 9h00 sur toute l’europe..elle booste nickel.. fluidité et apps suppélementaires.. cool

          1. Ok merci pour l’info. Rien à voir mais je me demande où trouver une housse pour cette tablette? Visiblement  il n’en existe pas de dédiée (sauf une basique sur le site de toshiba…) je trouve ça incroyable!

          2. Il faut sur amazon.fr vous tapez : housse etui folio en cuir pour toshiba excite 10.1 LE AT200. J’ai acheté le même et fonctionne et s’accorde bien avec la tablette.

  7. Comment rivaliser avec ce qui existe déjà ? De plus on est trop près des prix de l’iPad.
    Ridicule de sortir des tablettes sans ICS
    Certes la connectique est bien supérieure à celle de l’iPad, mais pour quoi faire ??

  8. la même avec un tegra3 a 400 euros serait vraiment génial.

    pour le test d’autonomie, la lécture des vidéos est un mauvais choix car ca dépend fortement des codecs installés.
    par exemple sur une Archos avec le pack codec l’autonomie en lecture vidéo est largement supérieur a celle avec l’utilisation d’un autre lecteur.

    le mieux étant un petit script d’ouverture de page web toute les x secondes. ou afficher une page de présentation de jeux vidéo animé.

    1. Pour la lecture de vidéos, sur toutes les tablettes Android, j’utiliserais la même application (qui n’est pas l’application native que l’on trouve sur chaque tablette). Cela réglera les problèmes de différences entre les tablettes, leurs versions de l’OS, etc  ….

      De plus, je donnerais toujours l’autonomie en utilisation normale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Envoyer à un ami