Huawei MediaPad M2 10.1″ notre test & avis

Après une version 8″ sortie en 2015, Huawei remet le couvert  en 2016 avec sa MediaPad M2 qui gagne en taille. Faut-il investir pour autant ? Réponse à la fin de ce test. Publié le 01/03/2016, mis à jour le 18/12/2016

 

Caractéristiques techniques et prix

La nouvelle tablette MediaPad M2 du chinois Huawei est une machine qui vient se situer dans le milieu de gamme, voire haut de gamme. Elle est d’ailleurs déclinée en plusieurs versions :

  • Version Standard : 2 Go de RAM, 16 Go de stockage
  • Version Premium : 3 Go de RAM, 32 go de stockage

Chaque version est déclinée en wifi seulement ou wifi + 4G. Vous pouvez aussi choisir d’avoir ou non un stylet tactile. Pour ce test, j’ai reçu une version Premium avec la 4G et le stylet, commercialisée à 500€. La version la moins équipée vous en coûtera 350€.

Meilleurs prix Huawei MediaPad M2 10.1″

Huawei semble donc bien vouloir placer sa tablette dans le haut de gamme. Les caractéristiques sont plutôt correctes :

  • Écran 10.1″ IPS 1920 x 1200 px
  • Processeur Kirin 930 huit cœurs 2 GHz
  • 2 ou 3 Go de RAM
  • 16 ou 32 Go stockage interne
  • Port micro-SD, micro-USB 2.0, bluetooth 4.0, jack 3.5 mm
  • Wifi 802.11 b/g/n/ac
  • APN 5 MP et 13 MP
  • Batterie 6660 mAh
  • Dimensions : 239.8mm x 172.75 x 7.35 mm, 500 grammes
  • Android 5.1.1 Lollipop avec surcouche EMUI 3.1

Comme vous pouvez le constater, si vous avez besoin de puissance, il faudra vous tourner vers la version Premium qui propose plus de RAM et de stockage. D’ailleurs, la version Standard avec seulement 2 Go de RAM et 16 Go de mémoire interne semble assez légère compte tenu de son prix de base. Le processeur n’est lui non plus pas le meilleur de la marque chinoise, comme nous le verront au paragraphe des performances. Huawei mise plutôt sur le multimédia pour accrocher les éventuels acheteurs, puisque la MediaPad M2 est dotée de quatre haut-parleurs sensés restituer un son exceptionnel. Les plus geeks pourront apprécier la présence d’un capteur d’empreintes digitales, un gadget très à la mode en ce moment sur les appareils mobiles.

D’un point de vue logiciel, Huawei a intégré sa surcouche EMUI, ici dans la version 3.1 par-dessus Android 5.1.1 Lollipop. Pour le moment, rien ne dit si il y aura des mises à jour vers Android 6.0 Marsmallow. Mais trêves de bavardages, il est temps de décortiquer la bête.

 

Design et aspect général

En quelques années, Huawei s’est fait une belle place dans le marché des appareils mobiles avec de jolis designs et du matériel bien conçu. La MediaPad M2 10 ne déroge pas à cette règle. Dès l’ouverture de la boite, il se dégage un petit aspect haut de gamme très agréable. La boite est sobre, comme souvent. Petit bonus : un étui est offert ainsi qu’une protection d’écran. Je vous en parlerai plus en détail dans le paragraphe consacré aux accessoires. Pour ce test, j’ai aussi eu l’occasion de recevoir le stylet actif de la MediaPad. Lui aussi sera décrit plus loin dans ce test.

Huawei MediaPad Mé
La MediaPad M2 avec sa boite et ses accessoires.

 

Huawei MediaPad M2
La boite de la tablette a un look très soigné.

Voyons d’abord la tablette. Avec son dos en aluminium argenté (existe aussi en doré), elle dégage une impression de solidité. L’arrière est juste équipé d’un APN et de son flash. Les tranches ne sont pas en reste, elles aussi étant en aluminium. Huawei garde donc sa ligne directrice, le design étant un grand point fort de cette marque. La MediaPad M2 dégage une impression de robustesse et de travail soigné.

Huawei MediaPad M2
Le dos en aluminium donne un aspect haut de gamme à la tablette.

 

Huawei MediaPad M2
L’APN de 13MP et son flash.

L’avant de la tablette m’a immédiatement fait penser à une machine de chez Samsung, avec son plastique blanc et le bouton rectangulaire sous l’écran. En même temps, toutes les tablettes ont tendance à se ressembler. La façade est comme le reste : sobre avec seulement l’APN et le nom de la marque estampillé à côté. La diode de notification à droite est invisible tant qu’elle ne s’allume pas.

Huawei MediaPad M2
L’avant de la M2 ressemble fortement à celui des tablettes Samsung.

 

Huawei MediaPad M2
L’APN avant fait 8MP.

 

Huawei MediaPad M2
Le bouton est un capteur d’empreintes digitales.

Passons maintenant à la connectique. Elle reste très classique, avec un port micro-USB dédié à la charge et aux transferts de fichiers sur la tranche gauche. Sur ce même côté, on retrouve le port micro-SD, situé dans une trappe à ouvrir grâce à un poinçon. La version 4G propose aussi une autre trappe pour la carte micro-SIM. L’ensemble s’intègre proprement dans le châssis. La connexion 4G est fonctionnelle, la tablette est débloquée pour tous les opérateurs, il n’y a rien à redire.

Huawei MediaPad M2
Le port micro-USB et les discrètes trappes pour SIM et SD.

Le côté droit de la MediaPad M2 dispose des classiques boutons de volume et d’alimentation, qui sont eux aussi très bien intégrés et semblent solides.

Huawei MediaPad M2
Les boutons sont discrets et d’aspect solide.

Sur la tranche haute, il y a un petit trou très discret pour le microphone. Sur les côtés on trouve deux haut-parleurs. La tranche basse accueille deux autres haut-parleurs. Ceux du haut diffusent les aigus, ceux du bas les basses. Ils sont bien disposés et ne sont pas recouverts par les mains. Par contre, si vous utilisez la tablette sur vos genoux, vous risquerez de bloquer le son des basses.

Huawei MediaPad M2
La MediaPad M2 possède quatre haut-parleurs.

Écran

La nouvelle version de la MediaPad M2 dispose d’un écran 10.1″, là où sa petite sœur se contentait de 8″. Doté d’une belle définition de 1900 x 1200 px, il utilise la technologie IPS.

Huawei MediaPad M2
L’écran est plutôt joli.

Les angles de vision sont très bons, il n’y a pas de perte de couleur comme j’ai pu le constater sur la Galaxy Tab S2 par exemple. La résolution de 224 ppi reste suffisante pour un usage agréable, même si il est vrai que la concurrence propose généralement mieux pour le même prix. La dalle réagit très bien au toucher et prend en compte jusqu’à dix doigts.

Huawei MediaPad M2
Les angles de vision sont très bons.

Les couleurs sont agréables, même si il n’y a pas autant de contraste et de vivacité que sur un écran AMOLED. Il est même possible de régler la température pour correspondre au mieux à vos préférences. Une option sympathique mais pas forcément utile à tout le monde. Le seul défaut de cette dalle est son manque de puissance à plein régime, elle semble un peu sombre même à 100% de luminosité.

Huawei MediaPad M2
Il est possible de modifier la température des couleurs.

Dans l’ensemble, Huawei propose un bel écran, agréable à regarder. La définition reste suffisante mais aurait peut-être gagné à être plus élevée.

 

Interface et applications

Comme de nombreux constructeurs (Samsung, Sony, HTC, etc…), Huawei nous propose une tablette sous Android assortie d’une grosse surcouche nommée EMUI. Ici dans sa version 3.1, cette interface fait immanquablement penser à celle d’Apple sur iOS : icônes rondes et colorées, pas de tiroir d’applications, un dock en bas de l’écran. Les habitués d’Android Stock risquent d’être assez désorientés au début, il y a pas mal de paramètres et ils ne sont pas forcément aux mêmes endroits qu’une version sans surcouche.

Huawei MediaPad M2
L’interface EMUI fait immanquablement penser à iOS.

Une fois la période d’adaptation passée, l’ensemble se révèle plutôt agréable à utiliser. C’est fluide et réactif, il y a même de petites modifications qui semblent tirées de ROMs modifiées : affichage de la vitesse réseau dans la barre de notification, cercle d’accès rapide (semblable au mode PIE), changement des thèmes et icônes, effets de transitions … Il y a de quoi se faire une tablette à son image assez rapidement. Moi qui aime bien bidouiller, j’avoue que j’apprécie cet aspect. Ce ne sera pas forcément le cas de tout le monde.

Huawei MediaPad M2
Les cercle rapide fait penser à la fonctione PIE des ROMs modifiées.

 

Huawei MediaPad M2
La M2 permet de modifier l’aspect graphique en toute simplicité.

Le lanceur utilise les gestes tactiles : trois doigts vers le bas ouvrent les paramètres rapides, un doigt vers le bas ouvre la recherche rapide dans les applis et contacts, deux doigts depuis le bas de l’écran le mode multi-fenètres. Car comme chez Samsung, Huawei propose sa propre version du multi-fenètres. Malheureusement, c’est loin d’être efficace, tout comme chez Samsung. Les applications compatibles sont très limitées : quelques applis Google et celles qui proviennent directement de chez Huawei. Au final, l’intérêt est plutôt limité. Certes, vous pouvez utiliser le navigateur tout en regardant une vidéo YouTube, mais ça s’arrête là. Il y a même des bugs graphiques qui empêchent une bonne utilisation en mode paysage, comme vous pouvez le voir sur la photo avec Google+.

Huawei MediaPad M2
Un glissement vers le bas ouvre la recherche rapide.

 

Huawei MediaPad M2
Le nombre d’applications compatibles avec le mode multi-fenêtre est très limité.

 

Huawei MediaPad M2
Le multi-fenêtre n’est pas forcément au point comme vous pouvez le voir à gauche.

Un autre petit détail qui me gène vient du dock. Il prend une trop grosse partie de l’écran à mon sens et il est impossible de le retirer. Autant sur un smartphone avoir un dock présente un réel intérêt, autant sur une grosse tablette je suis plus dubitatif. Même si vous veniez à enlever toutes les icônes, il sera toujours là, laissant un gros trou béant en bas de votre affichage.

Huawei MediaPad M2
Même vide, le dock reste en place et prend beaucoup d’espace…

Voilà pour le tour d’horizon de l’interface EMUI 3.1. Dans l’ensemble, c’est pas trop mal, malgré quelques petits défauts. Si vous êtes un puriste d’Android, passez votre chemin. Les autres pourront apprécier, surtout les personnes qui viendraient d’iOS.

Applications

Si vous aimez avoir le choix des armes, vous allez être servi avec la MediaPad M2. En effet, Huawei a garni sa tablette de nombreuses applications maison en plus des classiques applis de chez Google. On retrouve donc les applis mail, vidéo, galerie, musique, navigateur, appareil photo, contacts, messagerie, horloge, etc à la sauce Huawei. Il y en a énormément, bien trop pour toutes les décrire ici. La plupart sont indispensables, comme la galerie ou le lecteur vidéo, mais d’autres sont redondantes par rapport aux applis Google déjà intégrées. Je pense au navigateur ou à l’application mail. Si vous n’aimez pas les applis Google, ce qui peut se comprendre, vous aurez au moins des alternatives. Pour ma part, je préfère avoir une tablette vierge, quitte à télécharger mes applications préférées à côté.

Huawei MediaPad M2
Le navigateur Huawei est simple mais fonctionnel.

Dans l’ensemble, ces applications alternatives fonctionnent bien et son agréables à utiliser. Certaines sont compatibles avec le mode multi-fenêtres. Mais d’autres n’ont pas énormément d’intérêt comme la loupe ou le miroir. Et impossible de les désinstaller, ce qui prend de la place inutile.

Huawei MediaPad M2
Certaines applications comme Miroir sont plutôt inutiles…

Pour terminer, je vais aborder les quelques applications qui sortent de l’ordinaire. La première est WPS Office, qui permet de créer et éditer des documents Office ainsi que de lire des PDF. Elle fonctionne bien et plaira aux amateurs de productivité.

Huawei MediaPad M2
WPS Office permet de lire et éditer des documents Office.

La seconde application s’utilise avec le stylet. Elle se nomme Bamboo Paper et permet d’écrire ou dessiner si vous possédez le stylet tactile Huawei. Vous pouvez aussi l’utiliser avec les doigts si l’envie vous tente. Simple à prendre en main, cette application possède un gros défaut : les nombreux achats intégrés. Plus de la moitié des options pour changer le type d’écriture est payante. Même si les prix indiqués sont faibles (moins de 1€ pour un nouveau style d’écriture), c’est assez frustrant de voir ça sur une tablette qui coûte déjà assez chère en soit.

Huawei MediaPad M2
Bamboo Paper permet de faire du dessin avec le doigt ou le stylet MPen.

Dernière application intégrée : le clavier Swype. Huawei utilise ce clavier alternatif depuis des années sur ses terminaux. Il se révèle assez efficace, mais rien ne vous empèche de revenir au classique clavier Google dans les options si vous le souhaitez.

Huawei MediaPad M2
Le clavier alternatif Swype est installé par défaut.

Voilà qui termine ce paragraphe sur les applications. Huawei en propose un gros nombre de son cru, on appréciera ou pas leur utilité. Dommage qu’il soit impossible d’en désinstaller une majorité afin de libérer un peu de stockage.

 

APN

Comme toutes les tablettes modernes, la MediaPad M2 est équipée de deux appareils photo numériques. Celui en façade arrière fait 13 MP et celui à l’avant 8 MP. La qualité des clichés est correcte pour un équipement de ce type. L’APN avant est décent, permettant de faire de la visioconférence dans de bonnes conditions. Malheureusement, comme c’est le cas pour 99% des appareils numériques, la qualité se dégrade assez vite dans des conditions de basse luminosité.

Huawei MediaPad M2
L’APN de 13 MP prend des clichés corrects, dans la moyenne des concurrents.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur ces appareils photos, ils font leur boulot et vous permettront de filmer en 1080p pour celui à 13 MP. La MédiaPad ne sort pas des sentiers battus et reste dans la bonne moyenne.

 

Performances et autonomie

Performances

La MediaPad M2 est équipée d’un processeur maison Kirin 930 composé de huit cœurs Cortex A53e et 2 Go de RAM. Le GPU est quant à lui un Mali-T628 MP4. L’équipement embarqué est donc loin d’être le plus récent de la marque, ni même le meilleur. Pour une tablette qui se veut haut de gamme, c’est assez dommageable. Les résultats des benchmarks sont d’ailleurs plutôt décevants, même si il restent corrects. La tablette de Huawei se retrouve ainsi en dessous de la Galaxy S2 et la Nexus 9. Les MediaPad avec 2 Go de RAM donneront naturellement de moins bons résultats.

Score Antutu : 51540 points
Score Antutu : 51540 points
Score Quadrant : 13787
Score Quadrant : 13787

 

Pour une utilisation normale, la tablette s’en sort cependant très bien. La surcouche n’est pas trop lourde, Huawei a réussi à éliminer les lags présents dans les anciennes versions d’EMUI. Les applications s’ouvrent vite, la navigation Web est agréable. Les limites se font en revanche sentir dans les jeux vidéo. Un titre récent comme Dead Effect 2 présentera quelques saccades et un framerate parfois léger dans les scènes chargées. Rien de dramatique, ça reste jouable. Les futurs jeux en 3D qui sortiront prochainement risquent en revanche de mettre la machine à mal.

Huawei MediaPad M2
Les jeux 3D récents ne tourneront pas à fond.

Par contre, la MediaPad M2 s’en tire à merveille pour le multimédia grâce à ses haut-parleurs. Le son rendu est franchement super, bien meilleur que sur toutes les tablettes que j’ai pu tester jusqu’à présent. Réglés à 50%, les haut-parleurs sortent déjà un son très puissant, les basses sont bien présentes, tout comme les aigus. Les haut-parleurs du bas s’occupent des basses, ceux du haut des aigus. De plus, le son est multi-directionnel, lors du visionnage d’un film c’est particulièrement bluffant. Sans arriver au niveau de vrais enceintes ou d’un casque professionnel, Huawei a néanmoins réussi un superbe coup avec ses haut-parleurs de très bonne qualité.

Huawei MediaPad M2
Les haut-parleurs sont un gros point fort de la MediaPad M2.

Passons maintenant au capteur d’empreintes digitales. Là aussi, il est très convaincant par sa réactivité. Autant sur la Galaxy Tab S2, je n’avais pas été convaincu, autant sur la MediaPad M2 c’est un vrai plaisir à utiliser. Le bouton permet aussi de capter les mouvements de votre doigt pour effectuer des actions précises. Ainsi, un glissement vers la droite ouvre les applications en cours. Un glissement vers la gauche fait un retour en avant. Pratique et intuitif.

Huawei MediaPad M2
Le capteur d’empreinte est polyvalent en plus d’être efficace.

Le reste de la tablette fait ce qu’on en attend. Le wifi supporte le protocole 802.11 ac, idéal pour le streaming local. La connexion est stable et le signal au top, même loin de la Box. Idem pour le bluetooth, rien à en redire. Il est donc temps de passer à l’autonomie.

Autonomie

Ayant déjà possédé un smartphone de la marque, j’avais été séduit à l’époque par l’autonomie très bonne qu’il proposait, Huawei proposant divers profils selon l’utilisation. La marque semble avoir gardé la même philosophie, la MediaPad M2 s’en sortant très bien avec sa batterie de 6660 mAh. Le mode économie d’énergie permet de gagner quelques minutes d’utilisation en réduisant l’usage du CPU et les communications réseaux. C’est totalement invisible pour l’utilisateur, mais ça semble plutôt efficace. Il est même possible de forcer l’arrêt des applications lors de l’extinction de l’écran, un peu à la manière de Greenify. En veille, la machine ne consomme presque rien.

Le M2 intègre un gestionnaire d’énergie.

 

Huawei MediaPad M2
Il est possible d’hiberner les applications lors du passage en veille.

Pour vérifier l’autonomie, la tablette est passée au banc d’essai habituel qui consiste à faire tourner en boucle une vidéo Full HD, l’écran à 50% de luminosité et le wifi activé. Les résultats sont bons, comme vous pouvez le constater sur le graphique suivant. Il aura fallu 8h29 pour vider complètement la batterie. Un bon point pour Huawei.

Huawei MediaPad M2
Autonomie : 08:29

Avant de passer à la conclusion de ce test, je vais vous présenter les divers accessoires existants : le stylet et les protections.

 

Accessoires

Stylet

Pour ce test, je me suis vu confier un stylet tactile MPen conçu pour la MediaPad. Avec lui, une pointe de remplacement en cas de casse et une pile AAAA. De couleur grise, il est relativement léger et agréable à utiliser.

Huawei MediaPad M2
Le stylet MPad supporte 2048 niveaux de pression.

Il intègre un bouton double. En maintenant appuyé un côté, vous pouvez détourer une image, par exemple sur le navigateur ou une photo afin de la retoucher. Ça marche n’importe où, comme vous pouvez le voir ci-dessous : j’ai détouré la calculatrice. Je ne suis pas sûr que cette fonction servira à beaucoup de monde, mais c’est toujours sympa de savoir que ça existe.

Huawei MediaPad M2
Les boutons ajoutent quelques fonctions à la tablette.

 

Huawei MediaPad M2
Le stylet fonctionne très bien, il est agréable à utiliser.

 

MediaPad M2 - Photo détourée
Le stylet permet de détourer n’importe quelle image à l’écran.

En utilisant toujours le même bouton, on peut prendre des capteurs d’écran ou ouvrir un menu spécial pour prendre des notes, faire des calculs ou envoyer un mail. La partie haute du bouton sert de gomme : maintenez appuyé et repassez au niveau de votre écriture pour effacer. Simple et pratique.

Huawei MediaPad M2
Le deuxième bouton permet de gommer vos textes manuscrits.

Le stylet gère 2048 niveaux de pression, c’est le double du stylet Surface que j’avais testé il y a quelques semaines. Il réagit très bien et l’écriture est vite naturelle. Reste qu’au final, en dehors de l’application Bamboo Paper, il n’y a pas grand-chose à faire avec. C’est souvent le cas avec les stylets tactiles d’ailleurs, seuls les amateurs de dessin numérique y trouveront une vraie utilité. Je regrette aussi l’absence d’une attache magnétique, ce qui oblige à porter le MPen à part au risque de l’égarer lors du transport.

Étui et protection d’écran

Deuxième accessoire fourni avec la tablette : un étui de type Smart Cover. Avec son aspect simili-cuir, il vient enserrer fermement la tablette tout en laissant libres les haut-parleurs et l’APN arrière. La fermeture magnétique permet d’éteindre automatiquement l’écran lors de la fermeture.

Huawei MediaPad M2
L’étui est de bonne facture.

 

L'étui laisse un accès complet à la connectique.
L’étui laisse un accès complet à la connectique.

Smart Cover oblige, l’étui se plie à l’arrière afin de maintenir la tablette droite. Malheureusement, la position n’est pas très stable et la tablette peut basculer si elle est disposée sur une surface glissante. Il n’y a pas non plus de choix entre divers angles de visionnage, c’est un peu dommage pour un étui qui doit compléter une tablette haut de gamme. En même temps, il est gratuit donc on peut difficilement lui en vouloir, surtout que son design colle bien au style premium de la MediaPad M2.

Huawei MediaPad M2
La stabilité n’est pas un point fort de l’étui, prévoyez une surface bien stable.

Une protection d’écran est aussi fournie dans la boite. Tout en plastique, elle est relativement fine et vous permettra de conserver votre précieuse tablette à l’abri des rayures. Un beau geste de la part de Huawei.

 

Conclusion

Noté par Johan Gautreau: 4.0 étoiles
****

 

Huawei vise le haut de gamme avec la MediaPad M2, mais il s’avère au final qu’on est  plutôt face à une tablette de milieu de gamme. Les performances sont correctes, mais restent un cran en-dessous de la concurrence. Idem pour l’écran. Du côté logiciel, la surcouche EMUI risque de diviser, on aimera ou pas. Reste que la machine s’en tire haut la main avec ses haut-parleurs d’excellente qualité et sa conception sans accroc. Si vous cherchez une tablette multimédia avant tout, la MediaPad M2 vous conviendra très certainement, malgré son prix un peu élevé. Les accessoires fournis gratuitement permettront quelques économies.

Meilleurs prix Huawei MediaPad M2 10.1″


Les + :

  • Design et finitions excellentes
  • Haut-parleurs
  • EMUI permet pas mal de personnalisation
  • Capteur d’empreintes digitales très efficace
  • Bonne autonomie

Les – :

  • Prix
  • Performances vite limitées pour les gros jeux
  • Mode multi-fenêtre pas assez complet
  • Trop d’applications redondantes et impossibles à retirer
le 5 784
- Marque(s) / Os :
Article précédentArticle suivant
5 commentaires
  1. Bonjour,

    J’ai cette tablette qui fonctionne très bien sauf que je met ma clé USB mais quand je veux envoyer des fichier via mon e mail par rapport à ma clé USB, je ne la trouve pas. Je ne sais pas comment faire. Est-ce que vous pouvez m’aider s’il vous plaît ?
    Merci beaucoup.

  2. Apparemment la 4G ne fonctionne que pour les SMS et le DATA, donc non impossible de téléphoner avec.
    Je ne comprend toujours pas pourquoi et le pire c’est que le SAV Huawei n’a aucune explication à fournir.
    Au fait le site est très sympa clair et le Test au top, je suis très Huawei et lorgne sur cette tablette en version 64go/3go Ram et 4G Lte.
    Merci encore pour ce test

  3. non c’est tres intelligent car les HP des basses ont par definition une frequences qui permet de les placer n’importe ou sans alterer le son.
    Systéme Bose par exemple , le caisson de basse dans un placard à l’abri des regards
    Ce systéme est loin d’avoir perdu tout son interet !!!!!!!!!!!

  4. C’est très con les HP en haut et en bas. En général tu regardes pas un films en tendant la tablette à bourt de bras, du coup elle est posée sur le ventre ou les genoux…..

    Merci pour cette remarque dans votre test. Du coup elle perd tout son intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *